les palmes de Claudie Méjean

Claudie Méjean est maire de Bram, ce n’est pas un scoop ! Oui mais pas que …

En effet, ses ex-élèves s’en souviennent, notre maire s’est installée un beau jour à Bram en raison de son métier “d’institutrice”, aujourd’hui on dit professeure des écoles, au sein de l’équipe enseignante de l’école maternelle où elle a exercé jusqu’à son élection comme maire. Enseignante très appréciée de plusieurs générations de bramais – dont les plus récents sont aujourd’hui déjà membres du Conseil municipal des Jeunes – elle a continué sa carrière au sein de l’inspection académique de l’Aude, missions plus compatibles avec un emploi du temps de maire.

Longtemps maître formateur et aujourd’hui conseillère pédagogique, elle a déjà déroulé malgré son jeune âge une belle carrière professionnelle.

C’est donc à ce titre que les palmes académiques lui ont été attribuées le 5 février dernier par le Préfet de l’Aude Louis le Franc en personne.

A cette occasion Jacques Bossis, inspecteur de l’Education nationale de la circonscription de Carcassonne déclarait notamment : “Claudie Méjean est une enfant de la République et elle ne l’oublie pas, c’est parce que la république déclare les hommes et les femmes égaux en droit qu’elle est là, à l’honneur aujourd’hui. Dans l’ensemble de ses engagements, à travers ses mandats d’élue, elle fait vivre et incarne les valeurs de notre république : Liberté, liberté de femme qui s’affranchit et qui s’engage en politique, dans l’éducation dans sa ville de Bram en travaillant avec les écoles pour faire vivre tout particulièrement la laïcité. Elle concilie avec bonheur et exigence toutes les fonctions qu’elle occupe et procure à ceux qui la côtoient une vision et une ambition pour l’école. Pour que les plus anciens puissent rêver de l’école, il faut que les jeunes aient des visions de cette école. En accueillant la nouveauté et en incarnant la tradition, l’école de la république peut ainsi continuer à vivre.”

On ne peut que partager cette analyse et féliciter le maire de Bram pour cette distinction.