Les “Instants” des agents

Durant le temps de confinement lié à la pandémie de Coronavirus qui a touché la France et le Monde durant l’hiver et le printemps 2020, nos employés municipaux se sont mobilisés et ont pris la parole sur les réseaux sociaux pour prodiguer à la population quelques conseils et astuces destinés à occuper les longues journées passées à la maison !

Les "instants" des agents

Ainsi plusieurs agents sont intervenus durant 7 semaines à travers :

  • l’instant « cuisine » proposé par Cyril Cazanave (cuisinier au centre de restauration intergénérations),
  • l’instant « culture » formulé par Frédéric Barrière (responsable communication, culture et événementiel),
  • l’instant « ludique » préparé par Leïla Gherib (animatrice de l’espace ludique),
  • l’instant « Jardin » animé par Didier Eychenne (chef de l’équipe “espaces verts” au sein des services techniques),
  • l’instant « histoire » conté par Lucie Tisset (coordinatrice du service culture).

Nous vous proposons donc de retrouver tous ces “instants” compilés ci-après …

L’instant “Cuisine” de Cyril

Les "instants" des agents


– SEMAINE 1 –

< 𝐋𝐀 𝐑𝐄𝐂𝐄𝐓𝐓𝐄 𝐃𝐄𝐒 𝐂𝐇𝐈𝐏𝐒 𝐃’𝐄𝐏𝐋𝐔𝐂𝐇𝐔𝐑𝐄𝐒 𝐃𝐄 𝐋𝐄𝐆𝐔𝐌𝐄𝐒 >

▶️ Les ingrédients :

• Des épluchures de légumes
• 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
• Sel, poivre,
• Les épices de votre choix : curcuma, paprika, herbes séchées, curry…

▶️ Les étapes de préparation :

1- Dans un grand saladier, mélangez vos épluchures de légumes avec l’huile d’olive.
2- Ajoutez une pincée de sel, une pincée de poivre et les épices de votre choix pour les aromatiser. Mélangez bien.
3- Déposez ensuite vos épluchures de légumes, à plat, sur une plaque de four, recouverte de papier cuisson.
4- Enfournez pendant 15 minutes à 180°C
5- C’est prêt, régalez-vous et publiez vos photos !


– SEMAINE 2 –

< 𝐋𝐀 𝐑𝐄𝐂𝐄𝐓𝐓𝐄 𝐃𝐄𝐒 𝐏𝐀𝐓𝐄𝐒 𝐀𝐔𝐗 𝐂𝐎𝐔𝐑𝐆𝐄𝐓𝐓𝐄𝐒 & 𝐀𝐔 𝐂𝐇𝐎𝐑𝐈𝐙𝐎 >

▶️ Les ingrédients :

• pâtes (fettuccini, spaghetti ou tagliatelles) : 250 g
• courgette : 1 pièce
• chorizo doux : 125 g
• oignon : 1 pièce
• crème liquide entière : 30 cl
• emmental rapé : 4 pincés
• facultatif : romarin, persil, ciboulette, réduction balsamique

▶️ Les étapes de préparation :

1- Mettre de l’eau à bouillir avec du sel. Pendant ce temps, parsemer du fromage rapé dans une poêle à crêpe légèrement graissée et cuire à feu moyen. Une fois cuites, enlever les galettes de fromage et les disposer sur un rouleau à pâtisserie enveloppé de papier aluminium afin de les laisser durcir et de former une tuile
2- Couper la courgettes en “spaghettis”, émincer l’oignon et couper le chorizo en petits bâtonnets.
3- Dans une poêle avec un peu d’huile, faire sauter les courgettes et les oignons émincés quelques minutes (ils devront rester croquants). Les réserver ensuite dans une assiette, puis faire revenir les bâtonnets de chorizo et les réserver également.
4- Sans laver la poêle, verser les 30 cl de crème (et très peu de romarin si vous avez) et laisser bouillir jusqu’à épaississement avant de débarrasser dans un bol.
5- Dans la casserole d’eau bouillante, faire cuire les pâtes. Une fois cuites, les égoutter sans les rincer, les remettre dans la casserole avec une bonne noisette de beurre et les enrober. Rajouter les courgettes, l’oignon et un peu de crème, mélanger délicatement.
6- Pour le dressage, réaliser un petit dôme et ajouter quelques bâtonnets de chorizo. Mettre la tuile de fromage derrière, ajouter un peu de sauce dessus et autour, ainsi que quelques herbes fraîches et un trait de vinaigre balsamique pour la décoration.
7- Et voilà le résultat. bon appétit !!!


– SEMAINE 3 –

< 𝐋𝐀 𝐑𝐄𝐂𝐄𝐓𝐓𝐄 𝐃𝐔 𝐓𝐈𝐑𝐀𝐌𝐈𝐒𝐔 𝐀𝐔 𝐓𝐇𝐄 >

▶️ Les ingrédients :

• Des oeufs : 3
• Du sucre : 60 g
• Un thé de votre préférence (citron, agrumes…..) : 2 sachets
• Des biscuits a la cuillere ou « langues de chat » : 1 boite
• Du mascarpone : 250 g
• Facultatif : des spéculoos, des framboises (125 g), un citron bio, des feuilles de menthe .

▶️ Les étapes de préparation :

1- Dans 2 saladiers distincts, cassez les œufs en séparant les blancs des jaunes .
2- Faites bouillir 35 cl d’eau et y laisser infuser les 2 sachets de thé pendant quelques minutes.
3- Dans l’un des saladiers, montez les blancs en neige puis réservez-les au frais.
4- Dans l’autre saladier, faites blanchir énergiquement les jaunes et le sucre. Quand votre préparation devient claire, ajoutez le mascarpone puis mélangez le tout.
5- Dans ce même saladier, ajoutez les blancs montés en neige, en veillant à les incorporer très délicatement (si possible à l’aide d’une « spatule Maryse »).
6- A la fin, vous devez obtenir une crème onctueuse qui se rapproche de la texture d’une mousse.

▶️ Les étapes du montage :

1- Trempez les biscuits, un par un, dans le thé encore chaud et disposez-les dans un verre ou dans un plat.
2- Saupoudrez de spéculoos écrasés et de framboises si vous en avez.
3- Recouvrez le tout d’une couche de crème, obtenue via le mélange des œufs, du sucre et du mascarpone.
4- Répétez cette étape autant de fois que nécessaire pour remplir le verre ou le plat.
5- Finissez votre montage avec une feuille de menthe, une framboise, un peu de spéculoos et quelques zestes de citron.
6- Et maintenant, laissez reposer votre préparation au réfrigérateur pendant 4 heures, puis régalez-vous !


– SEMAINE 4 –

< 𝐋𝐀 𝐑𝐄𝐂𝐄𝐓𝐓𝐄 𝐃𝐄𝐒 𝐎𝐄𝐔𝐅𝐒 𝐂𝐎𝐂𝐎𝐓𝐓𝐄 >

▶️ Les ingrédients :

• Des oeufs : 8 (pour 4 personnes)
• Des épinards (frais ou surgelés) : 250 g
• Des champignons de paris : 100 g
• Des lardons : 100 g
• Facultatif : du persil

▶️ Les étapes de préparation :

1- Mettez à chauffer votre four à 150 °C (chaleur tournante) et placez-y un plat de cuisson au « bain-marie ».
2- Dans une casserole, faites cuire les épinards bien salés. Puis, dans une poêle, faites revenir les champignons et les lardons, avant d’ajouter un peu de persil haché.
3- Préparez plusieurs ramequins (dont vous beurrerez légèrement les bords) et remplissez leur fond de garniture (épinards, champignons, lardons, persil)
4- Après avoir séparé les blancs des jaunes d’œufs et gardé les jaunes dans une demi coquille, insérez 2 blancs d’œufs dans chaque ramequins et enfournez dans le bain-marie pendant 15 min.
5- Au bout de 15 min, rajoutez les 2 jaunes d’œufs dans chaque ramequin et poursuivez la cuisson pendant 1 à 2 min.
6- Vous n’avez plus qu’à donner un tour de moulin a poivre sur chaque ramequin, à servir avec des mouillettes de pain grillé et à déguster !


– SEMAINE 5 –

< 𝐋𝐀 𝐑𝐄𝐂𝐄𝐓𝐓𝐄 𝐃𝐔 𝐑𝐈𝐒𝐎𝐓𝐓𝐎 𝐀𝐔𝐗 𝐀𝐒𝐏𝐄𝐑𝐆𝐄𝐒 𝐄𝐓 𝐀𝐔 𝐏𝐀𝐑𝐌𝐄𝐒𝐀𝐍 >

▶️ Les ingrédients :

• Du riz rond : 280 g
• Des asperges : 20 pièces
• De la crème liquide : 50 cl
• Du parmesan : 100 g
• De l’oignon : 1
• Facultatif : jambon de pays, pignons de pin, basilic, ciboulette, tomate cerise.

▶️ Les étapes de préparation :

1- Préalablement (la veille ou quelques heures avant), préparez un bouillon de légumes ou de volaille (1,5l même si vous n’utiliserez ensuite qu’environ 1l) et faites cuire les asperges épluchées une dizaine de minutes dans de l’eau bouillante salé. Une fois cuites, laissez les bien refroidir.
2- Faites suer les oignons ciselés a feu moyen dans un mélange huile/beurre sans coloration.
3- Ajoutez le riz et le mélanger sur le feu jusqu’à ce qu’il devienne translucide (n’hésitez pas à ajouter une noix de beurre)
4- Ajoutez 2 louches de bouillon afin que le liquide arrive au niveau du riz et laissez mijoter a feu doux.
5- Coupez les pointes d’asperges et faites-les juste colorer à la poêle avec un peu de beurre (salé et poivré) puis coupez en rondelles le reste des asperges
6- Ajoutez de temps en temps une louche de bouillon dans le riz : vous répéterez cette opération environ environ 3 fois.
7- Coupez quelques lanières de parmesan avec un économe et rapez le reste.
8- Dans une petite casserole, mettez à cuire 15 cl de crème et la moitié du parmesan rapé.
9- Au bout d’une vingtaine de minutes ,gouter le riz pour vous assurer qu’il soit cuit a votre convenance.
10- Ajouter les rondelles d’asperges, une noix de beurre, 35 cl de crème et le reste de parmesan rapé (ainsi que quelques herbes hachées si vous avez)
11- Remettez à cuire pendant 1 mn supplémentaire, en remuant la préparation
12- Disposez le riz dans une assiette, les pointes d’asperges sur le dessus et arrosez de sauce au parmesan.


– SEMAINE 6 –

< 𝐋𝐀 𝐑𝐄𝐂𝐄𝐓𝐓𝐄 𝐃𝐄𝐒 𝐑𝐎𝐔𝐋𝐄𝐀𝐔𝐗 𝐃𝐄 𝐏𝐑𝐈𝐍𝐓𝐄𝐌𝐏𝐒 >

▶️ Les ingrédients :

– POUR LES ROULEAUX DE PRINTEMPS
• 1 filet de poulet
• 2 salade sucrine ou 1 batavia
• 1 carotte
• 1 oignon nouveau
• quelques feuilles de menthe
• 125 g de vermicelle de riz
• 10 / 12 galettes de riz

– POUR LA SAUCE
• 1 cuillère à café de wasabi
• 2 cuillères à soupe de nuoc nam
• 4 cuillères à soupe de sauce soja
• 1 jus de citron
• 4 cuillères à soupe de sucre

▶️ Les étapes de préparation :

– POUR LA GARNITURE :
1- cuire le filet de poulet , le débarrasser et le laisser refroidir.
2- tailler la salade , le poulet , l’oignon et la carotte très finement

– POUR LA SAUCE :
3- mélanger le wasabi, le nuoc nam, la sauce soja et le citron.
4- confectionner un caramel brun avec 4 cuillères à soupe de sucre et un peu d’eau.
5- lorsque le caramel devient brun, ajouter d’un coup le mélange wasabi, soja, nuoc nam, citron (attention aux éclaboussures)
6- laisser bouillir 2 mn puis ajouter 3 cuillères à soupe d’eau et laisser refroidir)

– POUR LE VERMICELLE :
7- réaliser un bouillon de votre choix ( légumes, volaille, boeuf….)
8- dès que le bouillon est prêt, mettre le vermicelle dans le bouillon et couper le feu
9- laisser mijoter sans chauffer pendant 4 à 5 mn.
10- égoutter et refroidir à l’eau froide
11- égoutter à nouveau et débarrasser en donnant quelques coup de ciseaux pour que les vermicelles soient moins longs

▶️ Les étapes du montage :

1- tremper une galette de riz dans l’eau chaude du robinet .
2- la poser sur une planche à découper
3- mettre un peu de vermicelle, un peu de carotte, d’oignon, de poulet, de menthe et rajouter un peu de vermicelle
4- rouler le départ en serrant bien, replier les cotés afin qu’ils soient bien parallèles et finir de rouler complètement
5- les disposer dans un plat sur du papier sulfurisé sans qu’ils se touchent.
6- les laisser au frigo une bonne heure avant de les déguster.


– SEMAINE 7 –

< 𝐋𝐀 𝐑𝐄𝐂𝐄𝐓𝐓𝐄 𝐃𝐄 𝐋𝐀 𝐏𝐀𝐕𝐋𝐎𝐕𝐀 𝐀𝐔𝐗 𝐅𝐑𝐔𝐈𝐓𝐒 𝐑𝐎𝐔𝐆𝐄𝐒 >

▶️ Les ingrédients :

– POUR LA MERINGUE :
• 3 blancs d’oeufs
• 150 g de sucre mixé
• 10 g de maizena
• 1/2 jus de citron

– POUR LA CHANTILLY :
• 40 cl de crème à 35 % de matière grasse
• 30 g de sucre glace

POUR LA SAUCE AUX FRUITS ROUGES :
• 6 fraises
• 5 framboises
• 1 cuillère à café de sucre
• 2 cuillères à café de confiture de fraise

▶️ Les étapes de préparation :

1- Faites préchauffer votre four à 120° C.
2- Montez les blancs d’œufs en neige à l’aide d’un batteur. Quand ils commencent à mousser, ajoutez le sucre mixé + la maizena + le 1/2 jus de citron puis refaites monter le tout pendant au moins 5 mn .
3- Sur du papier sulfurisé, utilisez cette préparation pour réaliser des spirales de 10 cm de diamètre à l’aide d’une poche a douille.
4- Faites cuire au four à 120°C pendant 35 mn, et placez la cuve et le fouet du batteur au congélateur afin qu’ils soient bien frais lorsque vous réaliserez la chantilly.
5- Pendant la cuisson des meringues, réalisez la sauce aux fruits rouge en mixant 6 ou 7 fraises, 4 ou 5 framboises et en ajoutant une cuillère à café de sucre et 2 cuillères à café de confiture de fraise. Puis passez la préparation au tamis.
6- Une fois les meringues cuites, laissez-les refroidir 1 ou 2 mn, puis décollez-les avec une spatule et laissez-les complètement refroidir .
7- Pour réaliser la chantilly, réunissez la crème et le sucre glace et faites-les monter au batteur .
8- Enfin, disposez les différents éléments de votre préparation comme bon vous semble ,et rapper un peu d’écorce de citron (si il est bio) par dessus pour la touche finale.

L’instant “Culture” de Frédéric

Les "instants" des agents


– SEMAINE 1 –

< 𝐋𝐈𝐕𝐑𝐄 : 𝐋𝐀 𝐒𝐄𝐑𝐕𝐀𝐍𝐓𝐄 𝐄𝐂𝐀𝐑𝐋𝐀𝐓𝐄 >

▶️ La Servante écarlate (titre original : The Handmaid’s Tale) est un roman de science-fiction dystopique écrit par Margaret Atwood publié en 1985 et traduit en français en 1987, qui s’est vendu à des millions d’exemplaires à travers le monde. Devenu un classique de la littérature anglophone, ce roman décrit un quotidien glaçant qui n’a jamais semblé aussi proche, nous rappelant à quel point nos libertés sont fragiles. La série adaptée de ce chef-d’œuvre, avec Elisabeth Moss dans le rôle principal, a été unanimement saluée par la critique et a conduit à la publication d’une suite littéraire intitulée « Les Testaments ».
▶️ L’histoire : Devant la chute drastique de la fécondité, la république de Gilead, récemment fondée par des fanatiques religieux, a réduit au rang d’esclaves sexuelles les quelques femmes encore fertiles. Vêtue de rouge, Defred, « servante écarlate » parmi d’autres, à qui l’on a ôté jusqu’à son nom, met donc son corps au service de son Commandant et de son épouse. Le soir, en regagnant sa chambre austère et vide, elle songe au temps où les femmes avaient le droit de lire, de travailler… En rejoignant un réseau secret, elle va tout tenter pour renverser le système et retrouver sa liberté.

< 𝐌𝐔𝐒𝐈𝐐𝐔𝐄 : 𝐒𝐔𝐙𝐀𝐍𝐍𝐄 – “𝐓𝐎𝐈 𝐓𝐎𝐈” >

▶️ Apparue il y a tout juste un an dans la paysage musical français et digne lauréate du prix de la Révélation Scène de l’Année aux dernières Victoires de la Musique, Suzanne a dévoilé début février son 1er album «Toï Toï» : un disque dansant, énergique et dans l’air du temps, qui pourrait faire d’elle la star de l’année.
▶️Dans la lignée de la nouvelle génération de chanteurs francophones, Suzanne, qui s’autoproclame artiste “ni engagée ni militante mais concernée”, évoque dans ses textes des thématiques très contemporaines et se nourrit d’une observation poussée de son quotidien pour éveiller les consciences : il est question de harcèlement de rue (SLT), de la crise environnementale et de l’avenir de notre planète (Il est où le SAV?), du coming-out et de l’homophobie (Ptit gars), mais aussi du diktat de la minceur, de la folie des réseaux sociaux, de la tendance à procrastination … Le tout à travers des rythmes musclés et des mises en scènes soignées.

< 𝐅𝐈𝐋𝐌 : 𝐓𝐇𝐄 𝐆𝐑𝐄𝐀𝐓𝐄𝐒𝐓 𝐒𝐇𝐎𝐖𝐌𝐀𝐍 >

▶️ Sorti en France en 2018, « The Greatest Showman » réussit le pari de transporter les spectateurs dans un tourbillon d’énergie et de bonne humeur, à travers une « comédie musicale » biographique, consacrée au créateur du cirque moderne : Phineas Taylor Barnum ! Un ode à la différence, un hymne à la tolérance et un appel à la volonté de croire en ses rêves, qui vous donnera forcément le sourire en ces temps étranges …
▶️ L’histoire : inspiré de faits réels, ce long métrage célèbre la naissance du show-business et l’émerveillement que l’on éprouve lorsque les rêves deviennent réalité. Inspirée par l’ambition et l’imagination de P.T Barnum, voici l’histoire d’un visionnaire parti de rien qui a créé un spectacle devenu un phénomène planétaire.


– SEMAINE 2 –

< 𝐋𝐈𝐕𝐑𝐄 : “𝐋𝐀 𝐂𝐎𝐌𝐌𝐎𝐃𝐄 𝐀𝐔𝐗 𝐓𝐈𝐑𝐎𝐈𝐑𝐒 𝐃𝐄 𝐂𝐎𝐔𝐋𝐄𝐔𝐑” – 𝐎𝐋𝐈𝐕𝐈𝐀 𝐑𝐔𝐈𝐙 >

▶️ Surtout connue pour ses chansons aussi originales qu’entêtantes, Olivia Ruiz, originaire de Marseillette (petit village du minervois situé à quelques kilomètres de chez nous), n’a décidément pas fini de nous surprendre ! Après ses premiers pas remarqués dans le monde du cinéma, elle s’illustre aujourd’hui dans l’univers de la littérature adulte avec « La commode aux tiroirs de couleurs », à paraitre le 08 avril prochain. Un roman entremêlant histoire d’amour et de femmes, secrets de famille et tourments de l’Histoire, qui offre un portrait unique de quatre générations de femmes indomptables.
▶️ L’histoire : « Enfin après tant d’années de patience domptée, j’allais savoir pourquoi elle s’emballait tant pour cacher le secret que renfermaient ces neuf tiroirs. Ma Grand-mère les nommait ses renferme-mémoire ». À la mort de sa grand-mère chérie, une jeune femme reçoit en héritage une intrigante commode, objet de tous les fantasmes de ses petits-enfants. Le temps d’une nuit, la narratrice va ouvrir ces neuf tiroirs de couleurs, et dérouler le fil de Rita, son Abuela, dévoilant ces nombreux secrets qui ont scellé le destin de plusieurs générations de femmes entre France et Espagne.

< 𝐌𝐔𝐒𝐈𝐐𝐔𝐄 : “𝐀𝐅𝐓𝐄𝐑 𝐇𝐎𝐔𝐑𝐒” – 𝐓𝐇𝐄 𝐖𝐄𝐄𝐊𝐍𝐃 >

▶️ Il aura fallu pas moins de 4 ans pour que « The Weeknd » revienne avec un quatrième album studio. Après le succès retentissant de Starboy, voici venu le temps de After Hours qui dévoile plusieurs titres inédits venant s’ajouter aux singles à succès déjà parus. Un album que les fans attendaient de pied ferme : ils lui ont d’ailleurs réservé un accueil digne de ce nom en le hissant en tête des charts en seulement 7 minutes !
▶️ Amour, peur, violence, sexe et solitude, au cœur d’un univers rétro et années 80 évoquant une certaine nostalgie de l’artiste : voilà ce qui vous attend. Bien que plus expérimental sur la forme, cet album aborde encore et toujours des thèmes récurrents et précieux aux yeux de l’artiste, et le projet est d’autant plus particulier qu’il le dédie à l’un de ses plus fidèles fans, Lance, décédé il y a quelques jours.
▶️ Dans l’ambiance actuelle, assez particulière, The Weeknd espère que sa musique sera bénéfique dans un moment pareil “Que la musique nous guérisse tous en ces temps sombres”, a-t-il déclaré !

< 𝐒𝐄𝐑𝐈𝐄 𝐓𝐕 : “𝐖𝐇𝐘 𝐖𝐎𝐌𝐄𝐍 𝐊𝐈𝐋𝐋” 𝐒𝐔𝐑 𝐌𝟔 >

▶️ Depuis jeudi dernier, les téléspectateurs d’M6 peuvent découvrir sur leurs écrans une nouvelle série mélangeant humour et suspense au fil de dix épisodes riches en rebondissements : bienvenue dans « Why Women Kill », la nouvelle série créée par Marc Cherry, scénariste et producteur américain, qui nous avait déjà plongé, il y a plus d’une décennie, dans les aventures inoubliables et palpitantes de nos chères « Desperate Housewives » !
▶️ L’histoire : Entrez dans les vies de trois femmes vivant à trois époques différentes, qui font face à l’infidélité dans leurs mariages respectifs. Si le rôle des femmes a évolué dans la société, leur réaction est toujours la même : un profond désir de vengeance. Dans les années 60, Beth Ann, femme au foyer, attend sagement son époux le soir alors qu’il la trompe avec une serveuse. Dans les années 80, Simone, une working girl, découvre que son mari la trompe avec un homme. De nos jours, Taylor, bisexuelle, s’essaye au couple libre avec son conjoint, non sans difficultés. Jusqu’au jour où le pire finira par se produire !


– SEMAINE 3 –

< 𝐋𝐈𝐕𝐑𝐄 : “𝐀𝐋𝐋𝐄𝐑-𝐑𝐄𝐓𝐎𝐔𝐑” – 𝐁𝐄𝐙𝐈𝐀𝐍 >

▶️ Après une quinzaine d’albums publiés depuis le début de sa carrière, Frédéric Bézian, enfant du village, sortait en 2012 la bande-dessinée “Aller-Retour”, autobiographie déguisée, centrée sur le mécanisme des réminiscences à partir de ses années d’enfance passées à Bram. Un album inédit, fait de souvenirs plus ou moins lointains, dans lequel chaque bramais peut reconnaître des situations et des lieux familiers …
▶️ L’histoire : Un voyageur arrive en gare de Bram. Une fois en ville, il se présente comme détective d’une agence d’assurance. Il s’appelle Basile Far. “Pour l’instant, il refuse toute conversation. Il faut dire ce qui est : tout n’est pas encore très clair dans son esprit. Il sait où il va mais il a besoin de l’errance pour y aller…” ! Tout le monde a tendance à vouloir revenir sur “les lieux du crime”. Qui n’a jamais essayé ?

< 𝐌𝐔𝐒𝐈𝐐𝐔𝐄 : “𝐋𝐄 𝐆𝐑𝐀𝐍𝐃 𝐏𝐄𝐓𝐈𝐓 𝐂𝐎𝐍𝐂𝐄𝐑𝐓” – 𝐌 >

▶️ Si vous êtes amateurs de performances scéniques exceptionnelles et de prestations « live » de haute-voltige, vous apprécierez forcément le dernier album de Mathieu Chedid (M), à la fois poète et rockeur, dont les succès musicaux se sont accumulés au fil des années.
▶️ Si les albums studios de M sont souvent remarquables, le bonhomme ne s’exprime jamais mieux qu’en live, d’où l’intérêt de ce disque. Long de plus d’une heure 40, celui-ci compile plus de 25 titres phares du chanteur. Et ceci en compagnie d’invités de marque, dont Clara Lucciani, Vanessa Paradis ou encore Oxmo Puccino. A écouter d’urgence !

< 𝐅𝐈𝐋𝐌 : “𝟕. 𝐊𝐎𝐆𝐔𝐒𝐓𝐀𝐊𝐈 𝐌𝐔𝐂𝐈𝐙𝐄” 𝐒𝐔𝐑 𝐍𝐄𝐓𝐅𝐋𝐈𝐗 >

▶️ Depuis quelques semaines, un film discret que personne n’attendait s’est hissé en tête des longs-métrages les plus regardés sur Netflix en France. Partagé en masse sur les réseaux sociaux, « 7. Koğuştaki Mucize » – que beaucoup renomment “le film turc” pour ne pas s’embrouiller dans la prononciation – a donc créé la surprise, malgré son récit aussi émouvant que dramatique.
▶️ L’histoire : Mehmet, un déficient mental, est papa d’une petite Ova qu’il élève avec sa grand-mère. Dans le contexte d’une Turquie en proie aux inégalités sociales, le jeune père utilise ses maigres économies pour offrir un joli petit sac à sa fille pour son anniversaire. Mais un colonel de l’armée le devance et achète le sac pour sa propre fille, Seda. Lors d’une rencontre dans un champ, Mehmet rencontre Seda. Celle-ci lui propose de l’attraper et lui offrira le sac en échange. L’homme se lance gaiement à sa poursuite. Mais Seda chute sur une pierre et meurt sur le coup. Accusé du meurtre de l’enfant, Mehmet est condamné à mort pour un crime qu’il n’a pas commis.


– SEMAINE 4 –

< 𝐋𝐈𝐕𝐑𝐄 : “𝐈𝐋 𝐄𝐒𝐓 𝐆𝐑𝐀𝐍𝐃 𝐓𝐄𝐌𝐏𝐒 𝐃𝐄 𝐑𝐀𝐋𝐋𝐔𝐌𝐄𝐑 𝐋𝐄𝐒 𝐄𝐓𝐎𝐈𝐋𝐄𝐒” – 𝐕𝐈𝐑𝐆𝐈𝐍𝐈𝐄 𝐆𝐑𝐈𝐌𝐀𝐋𝐃𝐈 >

▶️ En cette période où les envies de voyage et d’évasion se font de plus en plus présentes, « Il est grand temps de rallumer les étoiles » – le dernier opus de l’auteure « feel-good » du moment : Virginie Grimaldi – vous propose d’embarquer pour un road-trip sous le signe des disputes, des réconciliations mais surtout d’une immense complicité entre mère et filles. Un roman léger, bien écrit, qui vous mènera du rire aux larmes et suscitera sans aucun doute son lot de pensées et d’interrogations !
▶️ L’histoire : Anna est tellement occupée qu’elle ne se rend pas compte de ce que vivent ses deux filles. Entre Chloé, l’aînée de 17 ans, qui cherche auprès des garçons l’affection dont elle manque et Lily, la benjamine de 12 ans, qui préfère son rat aux êtres humains, la petite famille ne se porte de toute évidence pas très bien. Puis soudain, c’est le déclic : Anna décide d’embarquer ses deux filles dans un périple en camping-car direction la Scandinavie, et la famille se retrouve alors loin de chez elle avec une seule envie : rentrer. Au fil des rencontres, des fous rires et des révélations, ce voyage risque pourtant de changer leur vie.

< 𝐌𝐔𝐒𝐈𝐐𝐔𝐄 : “𝐅𝐔𝐓𝐔𝐑𝐄 𝐍𝐎𝐒𝐓𝐀𝐋𝐆𝐈𝐀” – 𝐃𝐔𝐀 𝐋𝐈𝐏𝐀 >

▶️ Dans un monde “à l’arrêt”, à l’heure où de nombreux artistes ont préféré reporter la sortie de leur album et organiser des sessions live depuis leur salon, la chanteuse britannique d’origine albanaise “Dua Lipa” a, au contraire, choisi d’anticiper la sortie de son deuxième album, «Future Nostalgia», qu’elle a dévoilé il y a quelques jours.
▶️ Après un premier album gorgé de hits et vendu à plus de 4 millions d’exemplaires, la jeune star continue à faire danser la planète avec 11 titres entrainants, entre pop actuelle et influences des années 70 et 80. Ce nouvel album témoigne de l’évolution évidente de l’artiste : Dua Lipa n’a pas peur de s’affirmer, de dire haut et fort ce que beaucoup pensent tout bas, et de mettre sa notoriété au service d’un engagement féministe qui dépasse d’ailleurs le cadre de ses chansons !

< 𝐒𝐄𝐑𝐈𝐄 : “𝐃𝐈𝐗 𝐏𝐎𝐔𝐑 𝐂𝐄𝐍𝐓” 𝐒𝐔𝐑 𝐍𝐄𝐓𝐅𝐋𝐈𝐗 >

▶️ Alors qu’une quatrième saison est en cours de tournage, les 3 premiers volets de la série « Dix pour Cent » se sont taillés une place de choix dans le paysage audiovisuel français depuis le lancement du programme sur France 2 en 2015 et l’acquisition de ses droits de diffusion par la plateforme de streaming Netflix en 2018. Une série drôle et addictive, emmenée par une flopée d’invités prestigieux et portée par un casting réjouissant et attachant, qui vous plongera dans le monde du « showbiz » et vous en fera découvrir les coulisses, à travers des situations souvent ubuesques !
▶️ L’histoire : Quatre agents de comédiens, aux personnalités hautes en couleur et aux vies personnelles compliquées, se battent au quotidien pour trouver les meilleurs rôles pour leurs prestigieux clients. Quand Camille, la fille illégitime de l’un d’entre eux, débarque à Paris pour chercher un boulot, cette dernière est alors plongée dans le quotidien mouvementé de l’agence et nous fait découvrir à travers son regard naïf les dessous de la célébrité …


– SEMAINE 5 –

< 𝐋𝐈𝐕𝐑𝐄 : “𝐋𝐀 𝐆𝐎𝐔𝐓𝐄𝐔𝐒𝐄 𝐃’𝐇𝐈𝐓𝐋𝐄𝐑” – 𝐑𝐎𝐒𝐄𝐋𝐋𝐀 𝐏𝐎𝐒𝐓𝐎𝐑𝐈𝐍𝐈 >

▶️ Sélectionné parmi “les 100 livres de l’année 2019” par le magazine Lire et lauréat de prestigieux prix de littéraire en Italie, ce récit historique rédigé par Rosella Postorini est inspiré d’une histoire vraie et nous fait vivre de l’intérieur les tourments d’une jeune femme propulsée dans un rôle méconnu de la grande Histoire. Mêlant réalité et fiction, ce livre se présente comme la confession tardive de Margot Wölk (devenue dans le roman Rosa Sauer), qui se considère comme « à la fois victime et coupable puisqu’elle a contribué à maintenir en vie un monstre ».
▶️ L’histoire : En 1943, dans son quartier général de Prusse orientale, appelé « la tanière du loup », Hitler, qui craignait toujours d’être empoisonné, demanda à dix femmes de goûter les plats qu’il allait consommer (pour l’essentiel des légumes puisque le Fuhrer était végétarien). Rosa, âgée alors de 26 ans, s’exécute sous la menace des SS et se demande chaque fois si la première bouchée n’est pas la dernière. Sans compter qu’elle vient de Berlin et qu’elle est considérée comme une étrangère par les autres femmes. Et puis il y a aussi l’odieux lieutenant Ziegler, qui est amoureux d’elle…

< 𝐌𝐔𝐒𝐈𝐐𝐔𝐄 : “𝐏𝐔𝐈𝐒𝐐𝐔𝐄 𝐂’𝐄𝐒𝐓 𝐄𝐂𝐑𝐈𝐓” – 𝐉𝐄𝐀𝐍-𝐁𝐀𝐏𝐓𝐈𝐒𝐓𝐄 𝐆𝐔𝐄𝐆𝐀𝐍 >

▶️ C’est l’histoire d’un breton, dôté d’un « incroyable talent » et encore inconnu il y a deux ans, qui a relevé le défi de séduire le public endeuillé de Johnny Hallyday, en tant que sosie vocal. Fasciné depuis sa plus tendre enfance par la rock star, Jean-Baptiste Guégan rêve de percer dans le milieu de la musique et se présente en 2018 aux auditions de l’émission d’M6 : « La France a un incroyable talent ». Banco, c’est lui qui gagne : il empoche 100 000 euros et enregistre alors son premier album !
▶️ Dès sa sortie, l’album « Puisque c’est écrit » trouve son public et caracole en tête des ventes. Il y a non seulement la voix, mais aussi les musiques – des balades, du blues, ou du rock pur et dur – et puis des textes écrits par un des paroliers historiques du “taulier” : Michel Mallory, l’auteur, entre autres, de Fou d’amour et de La Musique que j’aime. Pour Jean-Baptiste Guégan, Michel Mallaury a notamment ressorti de ses tiroirs cinq chansons qu’il avait composées pour Johnny, lequel est décédé avant de pouvoir les enregistrer : il n’en fallait pas plus pour combler, auprès des fans, un grand vide laissé par la disparition de leur idole !

< 𝐅𝐈𝐋𝐌 : “𝐒𝐄𝐋𝐅𝐈𝐄” – 𝐃𝐈𝐒𝐏𝐎𝐍𝐈𝐁𝐋𝐄 𝐄𝐍 𝐕𝐎𝐃 >

▶️ Dans un monde où la technologie numérique et les réseaux sociaux ont envahi nos vies, certains d’entre nous finissent par craquer, et c’est bien là tout le message que véhicule cette “comédie à sketches”, en examinant « l’influence de la technologie numérique sur les honnêtes gens ». Addict ou technophobe, en famille ou à l’école, au travail ou dans les relations amoureuses, “Selfie” raconte les destins comiques et sauvages de plusieurs “Homos Numericus” au bord de la crise de nerfs … Une satire de notre société hyperconnectée dans laquelle les situations, poussées à l’extrême, sont hilarantes car bien qu’exagérées, on imagine qu’elles puissent devenir réalité dans un futur proche.
▶️ L’histoire : Internet et les réseaux sociaux s’imposent de plus en plus dans notre quotidien. Une famille tente de mettre sa vie en scène et ainsi gagner sa vie grâce à la toile. Malheureusement, malgré leurs efforts (comme parler de nourriture ou des problèmes de leurs enfants), leurs vidéos ne passionnent personne. Une professeur tente de pimenter sa vie sentimentale via les sites de rencontre. Il faut d’abord qu’elle maîtrise l’outil avant de se jeter à l’eau. Un cadre commercial voit sa vie bouleverser à cause d’un algorithme qui, constamment, lui propose un médicament censé sauver sa vie sexuelle … Cinq histoires, intelligemment mises en scène et dialoguées, qui touchent là où ça fait mal.


– SEMAINE 6 –

< 𝐋𝐈𝐕𝐑𝐄 : “𝐋𝐀 𝐕𝐈𝐄 𝐒𝐄𝐂𝐑𝐄𝐓𝐄 𝐃𝐄𝐒 𝐄𝐂𝐑𝐈𝐕𝐀𝐈𝐍𝐒” – 𝐆𝐔𝐈𝐋𝐋𝐀𝐔𝐌𝐄 𝐌𝐔𝐒𝐒𝐎 >

▶️ Tout le monde a trois vies : une vie privée, une vie publique et une vie secrète … Et c’est exactement ce qu’a souhaité démontrer Guillaume Musso dans son dernier roman « La vie secrète des écrivains », qui semble assurément être le plus personnel et le plus abouti de l’auteur à succès. A travers une intrigue de haute-volée, ce thriller haletant prend la forme d’un habile jeu de miroir entre l’auteur et le lecteur, dans lequel l’écrivain prend un malin plaisir à jouer avec nos nerfs !
▶️ L’histoire : Après avoir publié trois romans devenus cultes, le célèbre écrivain Nathan Fawles annonce qu’il arrête d’écrire et se retire à Beaumont, une île sauvage et sublime au large des côtes de la Méditerranée. Vingt ans après, alors que ses romans continuent de captiver les lecteurs, Mathilde Monney, une jeune journaliste, débarque sur l’île, bien décidée à percer son secret. Commence entre eux un dangereux face-à-face, où se heurtent vérités et mensonges, où se frôlent l’amour et la peur …

< 𝐌𝐔𝐒𝐈𝐐𝐔𝐄 : “𝐂𝐔𝐙 𝐈 𝐋𝐎𝐕𝐄 𝐘𝐎𝐔” – 𝐋𝐈𝐙𝐙𝐎 >

▶️ La pochette du 3ème album de Lizzo, paru au printemps dernier, est déjà iconique : elle y pose assise et nue, dévoilant ses rondeurs, tel un manifeste. Il s’intitule “Cuz I Love You”, que l’on pourrait traduire par « Parce que je t’aime », mais il aurait pu également avoir pour titre « Parce que je m’aime », tant ce disque semble être un ode à l’acceptation de soi et un contrepied aux diktats de l’apparence.
▶️ Lizzo vient à la fois du monde de la musique classique (elle est flûtiste) et du rap, dont elle dit qu’il l’a libérée. Aujourd’hui, elle se saisit de tous les styles – en mélangeant soul, funk, hip-hop, r&b, guitares rock et gospel – et explose avec un concentré de tubes et de good vibes qui donnent la pêche. En partageant des duos avec plusieurs pointures de la culture musicale américaine, elle propose une musique suffisamment ouverte pour qu’un large public s’intéresse à elle. Bravo l’artiste …

< 𝐅𝐈𝐋𝐌 : “𝟏𝟗𝟏𝟕” – 𝐃𝐈𝐒𝐏𝐎𝐍𝐈𝐁𝐋𝐄 𝐄𝐍 𝐕𝐎𝐃 >

▶️ Inspiré des souvenirs du propre grand-père du réalisateur britannique, le long métrage « 1917 » – se déroulant sur les champs de bataille de la Première guerre mondiale – est synonyme de véritable prouesse technique, puisqu’il est réalisé en un unique plan séquence : c’est donc une histoire racontée en temps réel, traversant quantité de décors sans jamais y revenir et sous le feu de l’ennemi. Mais au-delà du procédé de tournage inédit, il s’agit surtout d’un drame grandiose et intime mais aussi d’un voyage épique et tumultueux au cœur de la grande guerre !
▶️ L’histoire : Pris dans la tourmente de la Première Guerre mondiale, Schofield et Blake, deux jeunes soldats britanniques, se voient assigner une mission à proprement parler impossible. Porteurs d’un message qui pourrait empêcher une attaque dévastatrice et la mort de centaines de soldats, dont le frère de Blake, ils se lancent dans une véritable course contre la montre, derrière les lignes ennemies.


– SEMAINE 7 –

< 𝐋𝐈𝐕𝐑𝐄 : “𝐋𝐀 𝐃𝐈𝐒𝐏𝐀𝐑𝐈𝐓𝐈𝐎𝐍 𝐃𝐄 𝐒𝐓𝐄𝐏𝐇𝐀𝐍𝐈𝐄 𝐌𝐀𝐈𝐋𝐄𝐑” – 𝐉𝐎𝐄𝐋 𝐃𝐈𝐂𝐊𝐄𝐑 >

▶️ “La Disparition de Stephanie Mailer” est un roman noir qui confirme le talent de Joël Dicker pour écrire des thrillers qui ne lésinent pas sur les détails, peuplés de personnages qui provoquent immédiatement l’empathie du lecteur. Mais discrètement, comme à chaque fois depuis son premier succès “La Vérité sur l’affaire Harry Quebert”, l’auteur livre aussi une critique aiguisée de notre société. Bien plus qu’un thriller, voilà une œuvre de sociologie fascinante.
▶️ L’histoire : 30 juillet 1994. Orphea, petite station balnéaire tranquille des Hamptons dans l’État de New York, est bouleversée par un effroyable fait divers: le maire de la ville et sa famille sont assassinés chez eux, ainsi qu’une passante, témoin des meurtres. L’enquête, confiée à la police d’État, est menée par un duo de jeunes policiers, Jesse Rosenberg et Derek Scott. Ambitieux et tenaces, ils parviendront à confondre le meurtrier, solides preuves à l’appui, ce qui leur vaudra les louanges de leur hiérarchie et même une décoration. Mais vingt ans plus tard, au début de l’été 2014, une journaliste du nom de Stephanie Mailer affirme à Jesse qu’il s’est trompé de coupable à l’époque. Avant de disparaître à son tour dans des conditions mystérieuses.

< 𝐌𝐔𝐒𝐈𝐐𝐔𝐄 : “𝐆𝐑𝐀𝐍𝐃 𝐏𝐑𝐈𝐗” – 𝐁𝐄𝐍𝐉𝐀𝐌𝐈𝐍 𝐁𝐈𝐎𝐋𝐀𝐘 >

▶️ Alors que le nouvel opus de Benjamin Biolay ne sera entièrement dévoilé que le 26 juin prochain, il fait déjà beaucoup parler de lui et suscite déjà une vive attente. Tout simplement car l’auteur-compositeur-interprète a eu la bonne idée de profiter de la période de confinement pour distiller, au fil des jours, quelques indices sur cet album : d’abord un visuel enflammé, puis un extrait qui résonne dans l’actualité, pour finir par un clip dansant et visuel !
▶️ “Comment est ta peine”, le premier extrait de l’album dévoile une chanson extrêmement sincère, écrite sous forme de journal intime. Et ce neuvième album, intitulé “Grand Prix” s’apparentera à une introspection personnelle en s’inspirant de la passion de Benjamin Biolay pour la Formule 1. Composé en grande partie à la guitare, ce disque s’apprête à marquer un virage pop pour l’artiste et à dévoiler une énergie nouvelle, grâce à une texture de sons plus vocale, plus crooner, plus généreuse dans la façon de faire sonner la voix …

< 𝐒𝐄𝐑𝐈𝐄 : “𝐇𝐎𝐋𝐋𝐘𝐖𝐎𝐎𝐃” – 𝐃𝐈𝐒𝐏𝐎𝐍𝐈𝐁𝐋𝐄 𝐒𝐔𝐑 𝐍𝐄𝐓𝐅𝐋𝐈𝐗 >

▶️ Débarquée sur netflix le 1er mai dernier, la série « Hollywood » a immédiatement trouvé son public et est déjà en lice pour figurer parmi les meilleures séries de l’année 2020. Connu pour donner de la visibilité aux minorités dans ses productions, le producteur Ryan Murphy fait à nouveau parler ses convictions à travers une histoire grandiose, des personnages inspirants et optimistes et des sujets universels tels que le rêve, le courage et l’espoir. Emouvante, parfois drôle et toujours pertinente, cette série est une réussite et vaut assurément le détour !
▶️ L’histoire : À Los Angeles, quelques temps après la Seconde Guerre mondiale, un groupe de jeunes artistes est prêt à tout pour démarrer une carrière dans l’industrie cinématographique. En plein âge d’or Hollywoodien, ils vont découvrir les coulisses d’une industrie remplie d’inégalités notamment envers les personnes de couleur, les femmes ou les homosexuels … Ils vont donc devoir se battre pour réaliser leurs rêves.

L’instant “Ludique” de Leïla

Les "instants" des agents


– SEMAINE 1 –

< 𝐂𝐑𝐄𝐄𝐑 𝐔𝐍 𝐓𝐈𝐌𝐄’𝐒 𝐔𝐏 “𝐅𝐀𝐈𝐓 𝐌𝐀𝐈𝐒𝐎𝐍” >

▶️ Le matériel nécessaire
• Du papier
• Un stylo
• Des ciseaux
• Un chronomètre (téléphone, sablier, minuteur de cuisine….)

▶️ Les étapes de création :
• Découpez la feuille en rectangles de même dimension.
• Chaque participant prend dix papiers et inscrit un mot sur chacun d’entre eux (cela peut être un animal, un objet, une personne, un titre de livre ou de film, laissez libre court à votre imagination).

▶️ La règle du jeu :
• Formez des équipes de minimum 2 personnes (il est possible de jouer à distance, en visio, pour multiplier le nombre de joueurs).
• Mélangez les papiers dans un saladier
• Les équipes, chacune à leur tour, vont piocher un mot et tenter de le faire deviner à leur(s) partenaire(s), l’autre équipe reste muette pendant les 30 secondes de jeu. Dès qu’un mot est deviné, un autre peut être pioché si le temps restant le permet.
• Il y aura 3 manches. Chaque manche se termine lorsque tous les mots présents dans le saladier ont été trouvés et qu’il ne reste donc aucune carte.
• A l’issue de chaque manche, chaque équipe comptabilise le nombre de mots qui ont été devinés et replace les papiers dans le saladier. A la fin de la partie, on fait le total des 3 manches pour désigner l’équipe gagnante.

▶️ Les 3 manches :
1 : Pour faire deviner le mot inscrit sur le papier, vous pouvez dire tous les mots que vous souhaitez à l’exception des mots de la même famille. Deux contraintes, durant cette 1ère manche : vous ne pouvez pas passer les cartes (vous devez donc à tout prix trouver un moyen de faire deviner le mot tiré au sort) et vous ne devez pas utiliser de gestes ou de signes pour vous faire comprendre.
2 : Vous n’avez le droit de prononcer qu’un seul mot pour faire deviner votre carte. Si vous en dites plusieurs, le papier doit être remis dans le saladier et vous devez en piocher un autre. Petite facilité pour cette 2ème manche : vous avez le droit de « passer » autant que vous le voulez.
3 : Laissez parler l’artiste en vous et mimez le mot que vous avez sélectionné. Pour corser cette dernière manche, il n’est pas permis de passer son tour (vous devez donc à tout prix trouver à nouveau un moyen de faire deviner le mot tiré au sort).


– SEMAINE 2 –

< 𝐑𝐄𝐀𝐋𝐈𝐒𝐄𝐑 𝐃𝐄𝐒 𝐌𝐀𝐑𝐈𝐎𝐍𝐍𝐄𝐓𝐓𝐄𝐒 𝐃𝐄 𝐏𝐀𝐐𝐔𝐄𝐒 𝐄𝐍 𝐏𝐀𝐏𝐈𝐄𝐑 >

▶️ Le matériel nécessaire :
• 1 feuille de papier cartonné
• Des crayons de couleur ou feutres (noir et rose)
• 1 « fil de chenille » blanc ou 2 bandelettes de papier
• De la colle ou du ruban adhésif
• 1 paire de ciseaux ou 1 cutter
• Facultatif : 1 perforatrice cercle

▶️ Les étapes de création :
• Sur une feuille de papier cartonné, dessinez deux cercles (d’un diamètre de 6cm et de 10 cm). A l’aide de vos ciseaux ou votre cutter, coupez les deux cercles.
• Perforez deux petits ronds au bas du plus grand des deux cercles (à l’aide d’une perforatrice circulaire ou d’un cutter) afin de pouvoir y faire passer vos doigts. Faites-les bien rapprochés (5 mm d’écart maximum entre les 2 ouvertures)
• Si vous avez du “fil de chenille”, coupez le en deux, sinon réalisez deux bandelettes de papier de même longueur. Pliez le premier morceau en deux et fixez-le à l’arrière du rond de papier de 6 cm avec du ruban adhésif. Faites de même pour le second morceau.
• Sur le plus petit des deux cercles, dessinez les yeux et le nez. N’oubliez pas non plus de dessiner une bouche et deux dents au lapin.
• Collez la tête du lapin (petit cercle) sur le corps (grand cercle) en faisant attention à bien laisser les trous vers le bas. Si vous avez utilisé de la colle, laissez-la bien sécher avant utilisation de votre marionnette.
• Vous pouvez bien sûr répéter les même étapes pour créer un poussin.


– SEMAINE 3 –

< 𝐋𝐄𝐒 𝐌𝐄𝐈𝐋𝐋𝐄𝐔𝐑𝐒 𝐉𝐄𝐔𝐗 𝐄𝐍 𝐕𝐈𝐒𝐈𝐎-𝐂𝐎𝐍𝐅𝐄𝐑𝐄𝐍𝐂𝐄 >

▶️ Le Jeu du Mime :
Puisque vous pouvez vous voir, profitez-en pour lancer un jeu du mime, qui est l’incontournable des vidéo-conférences. Simple, rapide, efficace : on désigne un « mimeur », qui devra faire deviner des mots aux autres participants, sans parler devant la caméra. À chaque tour, c’est un nouveau joueur qui devient le « mimeur », et la personne qui arrive à deviner le plus de mots gagne la partie ! Ce jeu marche aussi par équipe si vous êtes nombreux.

▶️ Le Petit Bac :
Pour ce jeu-là, on utilise un peu moins sa caméra mais on s’amuse tout autant. Chacun prend une feuille et un stylo. On désigne plusieurs catégories (prénom, fruit/légume, célébrité, sport, métier, etc) et on choisit une lettre de l’alphabet. Le premier qui parvient à trouver un mot commençant par la lettre choisie pour toutes les catégories stoppe la partie. Puis c’est l’heure de compter : une bonne réponse commune avec d’autre(s) participant(s) = 1 point, une bonne réponse seule = 2 points. Au fur et à mesure du jeu, vous pouvez changer les catégories pour rajouter un peu de difficulté. Et à la fin, on totalise les points de chacun pour désigner le grand vainqueur.

▶️ Le « Ramène-moi » :
Voici un nouveau jeu où l’on va se servir de la caméra. Le but est de désigner aléatoirement une couleur. On met un minuteur de 10 à 30 secondes et la personne qui rapporte devant la caméra le plus d’objets de la couleur désignée remporte la partie. Il est aussi possible de désigner un objet spécifique, que chacun détient probablement chez lui, et le premier qui le ramène devant la caméra gagne. Ce jeu peut être remixé à toutes les sauces, l’important est de devoir rapporter quelque chose devant sa caméra au plus vite. En plus de vous faire un peu de sport, l’ambiance est assurée.

▶️ Le Blind Test :
Le Blind-Test est un classique, et on vous dévoile deux possibilités. Soit chacun choisit une musique à tour de rôle pour faire deviner aux autres. Soit si vous voulez tous jouer en même temps, il existe des vidéos sur YouTube ou sur des sites spécialisés avec des Blind-Tests tous prêts. Il suffit que tout le monde lance la vidéo en même temps chacun de son côté, il y aura en général 10-20 secondes de chanson avant la révélation du titre, le premier qui trouve gagne. Il existe énormément de catégories qui vous permettront d’en avoir pour tous les goûts : musiques de film, de dessins animés ou de jeux vidéo, années 80, 90 et 2000, variété française, rap et rnb … Vous n’avez donc plus qu’à monter le son et à vous défier !


– SEMAINE 4 –

< 𝐂𝐑𝐄𝐄𝐑 𝐔𝐍 𝐀𝐓𝐄𝐋𝐈𝐄𝐑 𝐃𝐄 𝐌𝐎𝐓𝐑𝐈𝐂𝐈𝐓𝐄 𝐅𝐈𝐍𝐄 >

▶️ Le matériel nécessaire :
• une grande feuille A3 (ou 2 feuilles A4 à assembler)
• 4 feutres de couleur
• 4 bouchons
• un ½ rouleau de papier toilette
• un bâton de glace

▶️ Création de l’atelier :
• Pour les outils du déplacement : Coupez un rouleau de papier toilette en 2, et collez un bâton de glace à l’extrémité de celui-ci pour pouvoir le déplacer. Attribuez également une couleur différente à chacun des 4 bouchons.
• Pour le parcours : Dessinez 4 chemins de couleurs différentes et réalisez, au bout de chacun des chemins, un cercle de la couleur correspondante.

▶️ Déroulement du jeu :
• L’enfant positionne un bouchon au début de chaque chemin et doit faire passer chaque bouchon d’un point à l’autre du parcours (à l’aide du rouleau de papier toilette tenu grâce au bâton de glace) en respectant le tracé et la couleur.

▶️ Autre exemple à réaliser si vous avez des perles :
• Dessinez un arbre et des points de différentes couleurs.
• Votre enfant va ainsi travailler sa motricité fine en positionnant les perles sur les différents points en respectant les couleurs.
• Vous pouvez également lui proposer de vous citer le nom des différentes couleurs des perles et/ou les points lorsqu’il positionne ses perles dessus.
• Une surveillance de l’adulte est nécessaire pour que l’enfant n’ingère pas les perles.


– SEMAINE 5 –

< 𝐋𝐀 𝐁𝐀𝐓𝐀𝐈𝐋𝐋𝐄 𝐃𝐄 𝐃𝐄𝐒 >

▶️ Le matériel nécessaire :
• 4 dés de la même couleur pour chaque joueur (si vous n’avez pas de dés colorés chez vous, vous pouvez les réalisez en « pate-à-sel »)
• 1 verre en plastique ou shaker par joueur

▶️ Déroulement du jeu :
• L’objectif du jeu est de rassembler le plus grand nombre de dés dans sa cagnotte.
• Choisissez votre couleur et placez l’un de vos dés dans votre verre/shaker
• A chaque tour, les joueurs lancent un seul dé, en même temps.
• Le joueur ayant fait le plus grand chiffre remporte tout les dés lancés sur le tapis, qu’il place dans sa cagnotte.
• Si 2 ou plusieurs dés indiquent le même chiffre, il y a bataille entre les joueurs concernés : relancez chacun un dé pour designer le vainqueur qui raflera tous les dés mis en jeu. En cas d’égalité, recommencer pour vous départager.
• Quand un joueur n’a plus de dés sa propre couleur à lancer, il est éliminé et le jeu continue uniquement pour les autres joueurs.
• Le gagnant sera celui qui aura réuni le plus de dés dans sa cagnotte.


– SEMAINE 6 –

< 𝐋𝐄 𝐉𝐄𝐔 𝐃𝐄 𝐋’𝐎𝐈𝐄 𝐒𝐏𝐎𝐑𝐓𝐈𝐕𝐄 𝐄𝐓 𝐂𝐎𝐍𝐅𝐈𝐍𝐄𝐄 >

▶️ Le matériel nécessaire :
• 1 exemplaire du plateau de jeu imprimé (téléchargeable ici)
• 1 exemplaire du règlement du jeu imprimé (téléchargeable ici)
• 1 dé pour chaque joueur
• 1 pion (ou une pièce de monnaie) pour chaque joueur

▶️ Déroulement du jeu :
• Imprimez le plateau de jeu et placez le au centre de la table.
• Ce jeu de l’oie peut être réalisé avec 1 à 6 joueurs.
• Le plus jeune joueur commence la partie et lance son dé.
• Le joueur va sur sa case et exécute l’action citée.
• S’il échoue, il doit revenir à la case précédente.
• Pour les enfants de 5 à 14 ans : suivre les consignes en gras et italique. Pour les joueurs de 15 ans à 99 ans : se référer aux consignes adultes.
• Il faut arriver exactement à la case «GAGNÉ» pour que la partie se termine. Sinon, il faut repartir en arrière jusqu’à tomber sur la case finale.


– SEMAINE 7 –

< 𝐋’𝐀𝐓𝐄𝐋𝐈𝐄𝐑 𝐏𝐀𝐓𝐄-𝐀-𝐒𝐄𝐋 >

▶️ Les ingrédients :
• De la Farine
• Du Sel
• De l’eau tiède

▶️ Les étapes de préparation :
• Préparez 2 verres de farine, 1 verre de sel fin et 1 verre d’eau tiède. Respectez bien les proportions en remplissant le verre au même niveau à chaque fois.
• Versez la farine, le sel et l’eau dans un récipient et mélangez à la cuillère.
• Une fois les ingrédients bien mélangés, continuez avec les mains !
• La pâte à sel doit former une boule de pâte bien souple et elle ne doit pas coller aux doigts. Vous pouvez rajouter un peu de farine si elle colle, mais pas trop, votre pâte se craquellerait.
• Il est de passer à l’étape de modelage, à l’aide d’emporte-pièces ou à la main.
• Une fois le modèle terminé, il est temps de le placer au four 1 heure (ou plus) à 100°. L’eau va ainsi s’évaporer et la pâte va sécher.
• Quand les objets seront refroidis, il sera temps de les peindre ou de les décorer. Laissez-donc place à votre imagination.

L’instant “Jardin” de Didier

Les "instants" des agents


– SEMAINE 1 –

< 𝐂𝐎𝐌𝐌𝐄𝐍𝐓 𝐃𝐄𝐒𝐇𝐄𝐑𝐁𝐄𝐑 𝐀𝐔 𝐍𝐀𝐓𝐔𝐑𝐄𝐋 ? >

▶️ Comme vous le savez, voilà plusieurs années déjà que la ville de Bram a fait le choix d’entretenir ses espaces publics sans utiliser de produits pesticides. Et depuis 2019, ce sont aussi les particuliers qui sont concernés. Alors, quelles sont les solutions naturelles pour éliminer les mauvaises herbes ? Voici quelques réponses :

▶️ L’eau de cuisson :
C’est la solution la plus simple, mais aussi l’une des plus pratiques et économiques puisque vous pouvez utiliser l’eau de cuisson des pommes de terre, des pâtes ou du riz – encore bien chaude – pour réaliser le désherbage. Non seulement, l’eau très chaude va produire sur la plante un « choc thermique », mais en plus, l’amidon contenu dans ces féculents aura un fort pouvoir désherbant. Versez-la donc sur des zones bien localisées, en évitant de l’appliquer sur les plantes auxquelles vous tenez !

▶️ Le vinaigre blanc :
Utilisé en pulvérisation, et en petites quantités, le vinaigre blanc agit quasi-instantanément sur les feuillages. Biodégradable et volatile, il ne pénètre que très peu dans le sol, d’où des effets négatifs très limités sur la micro-faune et la nature du sol.

▶️ L’alcool à 70°:
Préparez un mélange à base d’un litre d’eau additionnée de cinq à dix cuillères à soupe d’alcool à 70°. Appliquez sur la mauvaise herbe à traiter (ou en pulvérisation pour plus de praticité).

▶️ La farine de maïs :
Pour empêcher les mauvaises herbes de pousser (et notamment les pissenlits), saupoudrez la terre de farine de maïs, qui agira naturellement sur les plantes indésirables.


– SEMAINE 2 –

< 𝐂𝐑𝐄𝐄𝐑 𝐔𝐍 𝐌𝐈𝐍𝐈-𝐏𝐎𝐓𝐀𝐆𝐄𝐑 𝐄𝐍 𝐈𝐍𝐓𝐄𝐑𝐈𝐄𝐔𝐑 >

▶️ Trouver un emplacement adapté :
Si vous voulez créer un potager en intérieur, il faut évidemment réfléchir à son emplacement : la place disponible est un critère essentiel à prendre en compte. Il faut choisir une pièce plutôt grande, bien aérée et lumineuse, l’idéal étant de placer votre petit potager près d’une fenêtre ensoleillée et d’éviter une orientation nord. Vous devrez donc dégager un endroit sec, lumineux, aéré… pour installer votre potager intérieur.

▶️ Choisir les bons contenants :
Il faut impérativement adapter le contenant au végétal que vous allez cultiver : l’important est de choisir un contenant de taille suffisante, et surtout percé afin de pouvoir évacuer le surplus d’eau. D’ailleurs, n’oubliez pas les soucoupes, sinon vous risquez de connaître quelques débordements par ci et par là !

▶️ Semer des végétaux adaptés :
Il faudra veiller à sélectionner des végétaux adaptés à la culture en intérieur. Par exemple, les herbes aromatiques peuvent facilement être installées dans votre cuisine : Basilic, ciboulette, coriandre, cerfeuil ou encore menthe sont parfaits pour un potager intérieur. Les légumes décoratifs comme les piments, les mini-choux, les tomates cerises pourront également pousser, même sur un rebord de fenêtre. Enfin, préférez les légumes à croissance rapide comme les laitues ou encore les radis.

▶️ Bien entretenir ses plantations :
Pour que votre potager se développe bien, privilégiez un « terreau pour potager » et n’oubliez pas d’installer une épaisse couche de gravillons ou des billes d’argile aux fonds des contenants : c’est nécessaire pour le drainage. Sachez aussi que pour un potager intérieur, il faudra sans doute ajouter de l’engrais plus régulièrement et arroser également plus souvent. Enfin, l’avantage, c’est que vos plantes seront moins attaquées par les bio-agresseurs (pucerons, limaces etc).


– SEMAINE 3 –

< 𝐏𝐎𝐔𝐑𝐐𝐔𝐎𝐈 𝐏𝐑𝐈𝐕𝐈𝐋𝐄𝐆𝐈𝐄𝐑 𝐋𝐄𝐒 𝐅𝐑𝐔𝐈𝐓𝐒 & 𝐋𝐄𝐆𝐔𝐌𝐄𝐒 𝐃𝐄 𝐒𝐀𝐈𝐒𝐎𝐍 ? >

▶️ C’est + sain :
Consommer des fruits et légumes de saison aide à garder une alimentation équilibrée. Ils ont plus de goûts, plus de saveurs et sont plus riches en antioxydants. Ils apportent ainsi une meilleure santé.

▶️ C’est + écologique :
Consommer des fruits et légumes de saison a un faible impact environnemental. Le transport est amoindri et ils sont moins aspergés de pesticides, ce qui abaisse la pollution de la planète.

▶️ C’est + économique :
Consommer des fruits et légumes de saison est meilleur marché. Ils sont souvent moins chers car le transport des produits locaux est plus court et moins taxé. Et en plus, en consommant local, on soutient les producteurs de nos régions !

< 𝐀𝐋𝐎𝐑𝐒, 𝐄𝐍 𝐀𝐕𝐑𝐈𝐋, 𝐎𝐍 𝐂𝐎𝐍𝐒𝐎𝐌𝐌𝐄 𝐐𝐔𝐎𝐈 ? >

▶️ Les fruits à privilégier au mois d’avril :
Citron, Fraise, Kiwi, Orange, Pamplemousse ou Pomelo, Poire, Pomme, Rhubarbe …

▶️ Les légumes à privilégier au mois d’avril :
Asperge, Artichaut, Betterave, Blette, Carotte, Chou pommé, Chou fleur, Cresson, Endive, Épinard, Navet, Oignon, Patate douce, Petit pois, Pomme de terre, Poireau, Radis, Rutabaga, Salsifis, Topinambour …


– SEMAINE 4 –

< 𝟓 𝐄𝐗𝐄𝐌𝐏𝐋𝐄𝐒 𝐃’𝐄𝐍𝐆𝐑𝐀𝐈𝐒 𝐍𝐀𝐓𝐔𝐑𝐄𝐋𝐒 >

▶️ Le Marc de Café :
Les résidus des filtres à café sont parmi les meilleurs engrais naturels. C’est bien connu, le marc de café est bénéfique pour enrichir la terre des plantes en pots surtout. Riche en vitamines comme l’azote et le phosphate, il permet d’enrichir considérablement jardinières et fleurs en pots. C’est un excellent fertilisant naturel pour la croissance et l’embellissement des plantes. Il suffit de verser le marc de café au pied de la plante et d’arroser légèrement pour qu’il se mélange bien. Cela permettra également d’éloigner les mouches et les vers qui ne supportent pas son odeur.

▶️ Les Peaux de Bananes :
Ne jetez pas vos peaux de bananes, elles sont très riches en potassium connu pour optimiser la croissance des plantes et stimuler la floraison. Le potassium participe également à la bonne tenue et au ravinement des couleurs des fleurs. Pour utiliser la peau de banane comme engrais, il suffit de la couper en petits morceaux et de l’enterrer aux pieds des plantes. Au fil du temps et des arrosages, le potassium sera extrait et enrichira la terre.

▶️ Les Coquilles d’Oeufs :
Les coquilles d’œufs ont la particularité d’être riches en calcium. Or, ce minéral dont les plantes ont besoin les stimule et les protège contre les maladies. Pour les utiliser comme engrais naturel, il faut les faire sécher pendant une journée ou deux et les broyer avec un rouleau à pâtisserie ou un moulin à café. Ensuite il suffit de répandre la poudre obtenue au pied des plantes en mélangeant bien la terre. Sinon, on peut aussi directement planter un œuf dans la terre…

▶️ L’Herbe Coupée :
L’herbe tondue est une alliée du jardin et du potager. En se décomposant, l’herbe ou le gazon apporte à vos plantations des nutriments organiques bénéfiques à leur développement. Tel le compost, il sert alors d’engrais naturel. Utilisé en paillage, il permet de conserver l’humidité du sol, ce qui vous permet de réduire la fréquence de vos arrosages, mais évite également le développement des mauvaises herbes.

▶️ Les Cendres de Bois :
Pour ceux qui chauffent leur maison avec un poêle à bois, une cheminée ou ceux qui font régulièrement des barbecues, il est utile de garder les cendres du bois brulé pour les utiliser comme engrais naturel. Elles sont très concentrées en apports nutritifs donc très efficaces pour la croissance et l’embellissement des plantes. Pour les utiliser, il faut commencer par les tamiser pour obtenir une poudre bien fine qu’il faudra ensuite mettre au pied des plantes, fleurs ou arbustes. Avec une grande quantité de cendres il est aussi possible de les mélanger dans de l’eau et d’arroser ensuite le jardin avec. Cela fait fuir les limaces et escargots et protège les arbustes des maladies.


– SEMAINE 5 –

< 𝐏𝐎𝐔𝐑𝐐𝐔𝐎𝐈 𝐄𝐓 𝐂𝐎𝐌𝐌𝐄𝐍𝐓 𝐂𝐎𝐌𝐏𝐎𝐒𝐓𝐄𝐑 𝐒𝐄𝐒 𝐃𝐄𝐂𝐇𝐄𝐓𝐒 ?>

▶️ Composter, ça sert à quoi ?
Le compost est un excellent moyen d’utiliser les déchets végétaux que nous produisons pour l’utiliser au jardin comme amendement, fertilisant et engrais vert : il favorise la croissance des plantes, rosiers, arbres et arbustes et sa composition permet d’améliorer la qualité du sol et d’apporter les éléments nutritifs dont les végétaux ont besoin pour se développer.

▶️ Quels déchets peut-on composter ?

– LES DÉCHETS DE CUISINE :
• Épluchures des fruits et légumes
• Fruits et légumes avariés
• Marc de café et son filtre, les dosettes de café, sachets de thé, de tisane.
• Pain, gâteaux
• Coquilles d’oeufs et de moules

– LES DÉCHETS DE MAISON :
• Papier journal (les humidifier)
• Cartons d’emballage de couleur marron sans scotch et impressions couleurs (les humidifier)
• Essuie-tout et mouchoirs en papier, coton, rouleaux de papier toilette
• Cheveux, plumes, poils
• Cendres froides de tabac, copeaux et sciure de bois.

– LES DÉCHETS DE JARDIN :
• Tontes de gazon
• La taille des haies
• Feuilles et mauvaises herbes
• Mousse

▶️ Comment se procurer un composteur ?
Afin de réduire des quantités de déchets ménagers à collecter et à traiter, le SMICTOM de l’Ouest Audois met à disposition des composteurs individuels de jardin à tous les résidents du secteur, en contrepartie d’une petite participation financière (en fonction du modèle).
Les personnes intéressées peuvent effectuer une réservation auprès du SMICTOM en appelant le 04 68 94 18 63.
Lors du retrait du composteur, l’usager signera la convention et règlera par chèque une participation financière selon le modèle afin de pouvoir retirer le matériel.


– SEMAINE 6 –

< 𝐂𝐎𝐌𝐌𝐄𝐍𝐓 𝐅𝐀𝐈𝐑𝐄 𝐃𝐄𝐒 𝐄𝐂𝐎𝐍𝐎𝐌𝐈𝐄𝐒 𝐃’𝐄𝐀𝐔 𝐀𝐔 𝐉𝐀𝐑𝐃𝐈𝐍 ? >

▶️ Poser un paillage autour de vos cultures :
Si vous décidez de couvrir votre sol, vous allez limiter les pertes d’eau dues à l’évaporation. En paillant vos plantations, ce sont donc 40% d’eau en moins que vous consommerez. Le système est simple : en protégeant le sol des rayons du soleil, le paillis réduit la température et maintient plus longtemps l’humidité. Une solution esthétique, facile à mettre en place et surtout peu onéreuse.

▶️ Utiliser un système d’arrosage goutte à goutte :
Le tuyau d’arrosage traditionnel laisse l’eau s’écouler à près de 18 litres par minute. Si certains sont munis d’un pistolet pour contrôler le débit, ce n’est pourtant pas la meilleure solution pour moins consommer. L’idéal est donc d’utiliser un système d’arrosage goutte à goutte ou un tuyau poreux qui permettent de réguler la quantité d’eau distribuée en limitant son ruissellement. Les parterres et les potagers ne s’en porteront que mieux !

▶️ Installer un système de récupération des eaux :
Pour bénéficier d’une eau gratuite et renouvelable et ainsi faire des économies, l’idéal est d’installer dans son jardin un système de récupération des eaux de pluie. Selon l’usage, vous pouvez opter pour deux types de récupérateur disponibles facilement dans toutes les grandes surfaces dédiées au jardin : un collecteur, sorte de cuve aérienne, ou un réservoir enterré. Dans les deux cas le système est le même : la pluie qui tombe sur la toiture de la maison est récoltée dans vos gouttières avant d’être redirigée vers le système de récupération choisi.

▶️ Arroser plutôt le matin ou en soirée :
C’est particulièrement vrai en pleine saison estivale mais aussi valable tout au long de l’année : l’arrosage en tout début de journée ou en soirée réduit l’évaporation de l’eau car les sols sont moins chauds. Les plantes captent davantage d’eau et résistent ainsi mieux aux chaleurs de la journée. Une bonne raison de bien choisir son heure d’arrosage !

▶️ Miser sur des plantations économes en eau :
Grâce à des plantations adaptées, qui exigent peu d’entretien et d’arrosage, il est possible de réaliser un jardin sec économique et respectueux de l’environnement. Pour cela on privilégie des plantes adaptées au climat méditerranéen, que l’on trouve généralement à l’état sauvage dans la garrigue : plantes grasses, cactées et autres succulentes, mais aussi la plupart des conifères ainsi que les graminées, les arbustes et les vivaces à fleurs ou non. Et c’est aussi valable pour le potager : tournez-vous plutôt les asperges, les carottes ou les pommes de terre, cultures moins gourmandes en eau que les melons ou les tomates. De même, les cultures de mi-saison comme les salades, les épinards ou les pois profitent des pluies du printemps et de l’automne pour un arrosage à moindre coût !

▶️ Récupérer l’eau de douche en attendant qu’elle chauffe :
Quand on prend une douche, l’eau chaude n’arrive pas immédiatement, on la laisse donc généralement s’écouler le temps qu’elle chauffe … Plutôt que de gaspiller cette eau précieuse, une astuce simple consiste à placer un seau dans votre douche ou votre baignoire afin d’y récupérer l’eau froide, qui ne sert pas à votre toilette, en attendant que celle-ci se réchauffe. Une fois que le seau sera rempli, l’eau douce collectée pourra être utilisée pour arroser vos plantes d’intérieur ou d’extérieur.


– SEMAINE 7 –

< 𝐅𝐀𝐁𝐑𝐈𝐐𝐔𝐄𝐙 𝐕𝐎𝐓𝐑𝐄 𝐇𝐎𝐓𝐄𝐋 𝐀 𝐈𝐍𝐒𝐄𝐂𝐓𝐄𝐒 >

▶️ Le matériel nécessaire :
• Une cagette en bois (voire deux si vous pouvez)
• De la paille ou de l’herbe séchée
• Des pommes de pin
• Des tiges de bambou
• Des petits pots en terre cuite
• Des petites branches ou des branchages
• Un grillage à maille serrée ou un grillage à poules
• Une agrafeuse.

▶️ Les étapes de fabrication :
• Posez une cagette sur une table.
• Remplissez les petits pots en terre cuite de paille ou d’herbe séchée.
• Coupez les tiges de bambou au niveau des nœuds (afin qu’ils soient creux et que les insectes puissent s’y loger), puis recoupez-les afin qu’il ne dépassent pas du cageot.
• Mettez dans la cagette vos différents éléments éparpillés comme bon vous semble
• N’hésitez pas à vous servir des tiges de bambou ou des pommes de pin pour caler les éléments entre eux.
• Vous pouvez aussi faire plusieurs compartiments au sein de votre cachette, en découpant et en réutilisant les éléments de la 2ème cagette si vous en avez une.
• Une fois tous vos éléments mis en place, vous n’avez plus qu’à fixer votre grillage par-dessus, en l’agrafant sur tous les bords.
• Accrochez ensuite votre hôtel à insectes à la verticale dans votre jardin ou sur votre terrasse, de préférence à proximité de vos arbres fruitiers, de votre potagers ou d’une réserve du bois.
• Vous n’avez désormais plus rien à faire à part attendre que les insectes viennent trouver domicile dans votre hôtel à insectes.

L’instant “Histoire” de Lucie

Les "instants" des agents


– SEMAINE 1 –

< 𝐁𝐑𝐀𝐌, 𝐀𝐔 𝐓𝐄𝐌𝐏𝐒 𝐃𝐄𝐒 𝐂𝐀𝐓𝐇𝐀𝐑𝐄𝐒 >

▶️ En 2011 à Bram, la Rue de la Mairie est rebaptisée et devient alors la Rue Alazaïs Raseire, en hommage à une femme de conviction qui, en son temps, a marqué l’Histoire. Convertie au Catharisme, cette “Bonne femme” – une parfaite – pourchassée par les croisés se réfugie à Montségur. Nous sommes en mars 1244, les “Croisés” prennent la ville, haut lieu du Catharisme, et Alazaïs Raseire est capturée. Originaire de Bram, elle y est reconduite pour y être brûlée en place publique.

▶️ On retrouve sa trace dans la déposition de son mari, Bernard Raseire, et l’Histoire retiendra qu’elle n’a pas renié ses convictions, comme nombre de Cathares (plus de 200) qui ont péri sur le bûcher de Montségur le 16 mars 1244. Cette « Prise de Montségur » met fin à la lutte menée contre les Cathares par le Pape et le Royaume de France, par deux croisades (dites Croisade contre les Albigeois).

▶️ La religion Cathare, “hérésie” courante dans le midi de la France entre le Xe et le XIIème siècle, tire son nom du terme grec catharos, qui signifie pur : car le but des croyants était d’atteindre la pureté parfaite de l’âme. Les “Parfaits” et “Parfaites”, ou “Bons hommes” et “Bonnes femmes”, qui jouaient le rôle de prêtres, devaient observer des règles très strictes …


– SEMAINE 2 –

< 𝐋’𝐀𝐓𝐓𝐄𝐍𝐓𝐀𝐓 𝐃𝐄 𝐁𝐑𝐀𝐌 𝐃𝐔 𝟐𝟏 𝐃𝐄𝐂. 𝟏𝟗𝟒𝟒 : 𝐔𝐍𝐄 𝐇𝐈𝐒𝐓𝐎𝐈𝐑𝐄 𝐅𝐀𝐍𝐓𝐀𝐈𝐒𝐈𝐒𝐓𝐄 ? >

▶️ La fin de la Seconde Guerre Mondiale semble proche. Après l’évacuation précipitée des troupes allemandes suite au débarquement en Normandie le 6 juin 1944, le département de l’Aude est libéré à la fin du mois d’août 1944. Le régime de Vichy et les forces qui l’ont soutenu s’évanouissent avec une rapidité fulgurante. La Résistance prend le relais et assure l’exercice du pouvoir de façon provisoire avec les institutions du Gouvernement Provisoire de la République Française.
Au niveau local, des Comités Locaux de Libération (CLL) se constituent plus ou moins spontanément et remplacent les délégations municipales qui avait été nommées par Vichy. A Bram, un comité de libération est présidé par Lucien Lagoute, bientôt désigné maire de la municipalité provisoire en attendant les élections municipales des 29 avril et 13 mai 1945.

▶️ Le 6 janvier 1945, paraît dans La Voix du Midi, journal édité par le Parti Communiste, un article intitulé « Unir Unir Unir ». Il préconise l’union dans la lutte contre les agents de la 5e colonne « qui incendient les locaux de la Police Politique, qui tirent sur nos camarades à Bram […] » (sous-entendu, des partisans de Vichy qui agissent dans l’ombre). Cet article alarme et inquiète la population de Bram, qui n’a pas eu vent de cette fusillade.

▶️ Le maire écrit au Préfet le 8 janvier pour protester contre cet article « dénué de tout fondement » et demande à ce qu’une enquête soit faite pour éclaircir la situation. Il accuse l’auteur de l’article d’avoir pour intention de créer un état d’esprit favorable au Parti communiste à l’approche des élections municipales. D’après lui, ces fausses allégations ne serviraient qu’à aigrir et faire naître le doute dans l’esprit de ses administrés. Le 10 janvier, le Préfet demande au Commissaire de Carcassonne de réaliser une enquête approfondie et de lui transmettre le résultat dès que possible. Le 25 janvier 1945, le Commissaire Spécial à Carcassonne écrit son rapport au préfet. Selon les renseignements recueillis, aucune détonation n’a été entendue et aucun mouvement suspect n’a été remarqué. Les gendarmes n’ont reçu aucune plainte. Mais M. Gilbert DENYS, représentant du parti communiste au Comité local de libération de Bram, affirme avoir été victime d’un attentat.

▶️Voici un extrait du rapport du Commissaire après avoir auditionné M. DENYS :
« Le jeudi 21 décembre 1944, vers 19h00, il quittait Bram pour se rendre à Arzens, où il devait entrer en relation avec des camarades de son parti. Il était accompagné d’un jeune homme de 18 ans qui désirerait garder l’anonymat. Tous deux circulaient donc à bicyclette, de nuit, sans éclairage. Ils empruntèrent la route de Bram à Alzonne, et obliquèrent à droite vers Montréal avant de parvenir au « Pont du Diable », puis à gauche vers Arzens. Peu après cette dernière bifurcation, la route est bordée par un petit bois qui est situé sur la droite. M. DENYS roulait entre son camarade et le bois. Soudain, un coup de feu retentit à l’intérieur du bois et les deux cyclistes aperçurent une lueur à une vingtaine de mètres de la route. Toute riposte ou toute recherche leur semblant vaine, ils accélèrent leur allure et s’éloignèrent rapidement. Il était environ 19h30. […] Le jeune homme qui l’accompagnait est inscrit au parti communiste de Bram, mais désire garder secrète son adhésion à laquelle ses parents s’opposeraient. De plus, comme il aurait l’intention de s’engager, il pense ainsi éviter certains ennuis. Aucune plainte n’a été déposée à la gendarmerie de Bram pour éviter que le jeune homme soit mis en cause, mais il aurait prévenu le lendemain de l’attentat un gendarme de Bram dont il tait le nom, qui serait en liaison avec le Parti communiste et lui aurait demandé de s’occuper officieusement de l’affaire. A son avis, d’après la détonation, l’arme était un pistolet de calibre moyen. Son compagnon aurait constaté par la suite qu’un rayon d’une des roues de son vélo avait été sectionné, sans pouvoir attribuer cette détérioration au projectile. Le vendredi 22 décembre 1944, dans la matinée, M. DENYS exposa à M. DANIEL, secrétaire régional du parti communiste, les circonstances de l’attentat dont il venait d’être victime et cette démarche peut être considérée comme étant à l’origine de l’article en question. »

▶️ Le 30 janvier 1945, Le Préfet adresse une lettre au maire de Bram, lui annonçant que l’affaire est classée. Difficile de tirer le vrai du faux de cette affaire : une bien étrange histoire …


– SEMAINE 3 –

< 𝐀 𝐋𝐀 𝐃𝐄𝐂𝐎𝐔𝐕𝐄𝐑𝐓𝐄 𝐃𝐄𝐒 𝐒𝐈𝐓𝐄𝐒 𝐂𝐔𝐋𝐓𝐔𝐑𝐄𝐋𝐒 𝐁𝐑𝐀𝐌𝐀𝐈𝐒 >

▶️ Deux lieux culturels sont aujourd’hui ouverts à Bram, mais ce ne fût pas toujours le cas …

▶️ Tout commence en 2006 : après d’importants travaux, le premier musée de Bram, Eburomagus, ouvre ses portes. Installé dans le bâtiment de l’ancienne « Quincaillerie Fourcade », devenu ensuite l’atelier de confection Man B11, cet espace propose aux visiteurs de découvrir le passé de Bram et l’ouest audois à travers une riche collection archéologique, ainsi que le rendu de plusieurs décennies de recherches. Ce lieu renferme également un laboratoire de recherches et un dépôt de fouilles régis par le Service Régional de l’Archéologie, où chercheurs et membres de l’association “Laboratoire d’archéologie du Lauragais” se réunissent et travaillent. Labellisé “Musée de France” en 2012, Eburomagus propose une programmation annuelle tournée vers le patrimoine et la recherche scientifique au travers d’expositions, d’ateliers et de conférences.

▶️ En 2004, la Parc des Essar[t]s, domaine boisé de plus de deux hectares, est légué à la commune de Bram. Entouré de murs et fermé par une grille d’honneur de style Empire, le domaine abrite de nombreuses essences qui composent un parc à l’Anglaise adapté au climat du Lauragais. Après rénovation, la maison de Maître située au cœur du Parc, et rebaptisée “les essar[t]s”, devient en 2014 un lieu entièrement dédié aux arts visuels et à la culture, à la médiation scolaire, à la rencontre entre amateurs et professionnels, notamment à travers des  résidences d’artistes. Avec ses expositions variées, mettant en lumière des talents locaux aux côtés d’artistes de renom, cet espace unique attire chaque année plus de 10 000 visiteurs et est devenu, au fil des ans, un site culturel de référence au cœur du Département de l’Aude et de la Région Occitanie.

▶️ Ainsi, Eburomagus, Musée Archéologique de Bram et les Essarts, espace arts et cultures de Bram constituent aujourd’hui le socle de la culture à Bram – de son passé antique à l’art actuel sous toutes ses formes – et font de notre ville, encore aujourd’hui : le carrefour des arts et des cultures.


– SEMAINE 4 –

< 𝐋𝐎𝐔𝐈𝐒 𝐗𝐈𝐈𝐈, 𝐃𝐄 𝐏𝐀𝐒𝐒𝐀𝐆𝐄 𝐀 𝐁𝐑𝐀𝐌 >

▶️ Nous sommes en 1632 : depuis quelques années, Gaston d’Orléans (frère de Louis XIII) tente un soulèvement du royaume contre le Cardinal de Richelieu. Il est suivi par Henri II, Duc de Montmorency, Gouverneur du Languedoc. Le 22 juillet 1632, le Languedoc fait sécession du Royaume de France, mais les nobles des grandes villes comme Toulouse, Carcassonne ou Narbonne restent fidèles au roi.

▶️ L’armée royale atteint le Languedoc et la bataille décisive a lieu devant Castelnaudary le 1er septembre 1632. Plus nombreuse et mieux entrainée, cette dernière remporte très rapidement la bataille durant laquelle le Duc est grièvement blessé dans une charge suicidaire avant d’être fait prisonnier.

▶️ À cette époque, Louis XIII n’ayant pas de successeur, Monsieur, frère du Roi, est le Prince héritier destiné à lui succéder, il ne peut donc être exécuté. Le Roi choisit de faire un exemple et de marquer les esprits en livrant Montmorency au Parlement de Toulouse qui le condamne à mort pour crime de lèse-majesté, avec une seule grâce, l’exécution se déroule dans la cour du Capitole, et non en place publique, le 16 octobre 1632. Une plaque commémorative est visible sur le sol de la cour de la Mairie de Toulouse.

▶️ Venu pour contrer la révolte, Louis XIII entame une tournée des États du Languedoc pour asseoir son autorité et se rend à Bram où il aurait passé une nuit. Aujourd’hui, dans notre village circulaire, du côté de l’emplacement de la « porte médiévale d’Aquillon », se trouve la rue Louis XIII où demeure une plaque évoquant le passage du Monarque. L’inscription, gravée sur l’emplacement présumé du château au bas Moyen Âge, est inscrite à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques.


– SEMAINE 5 –

< 𝐀 𝐋𝐀 𝐃𝐄𝐂𝐎𝐔𝐕𝐄𝐑𝐓𝐄 𝐃𝐄 𝐍𝐎𝐓𝐑𝐄 𝐕𝐈𝐋𝐋𝐀𝐆𝐄 𝐂𝐈𝐑𝐂𝐔𝐋𝐀𝐈𝐑𝐄 >

▶️ Nous sommes aux environs de l’an Mil. Brom possède son église paroissiale, construite en périphérie de l’ancienne agglomération romaine et entourée d’un enclos d’environ 75 mètres de diamètre. Son vocable, Saint Julien et Sainte Basilisse, est très ancien et remonte aux premiers temps de la christianisation du vicus. Ce noyau, “zone de sauveté” instaurée par l’Eglise, est protégé par le creusement d’un fossé circulaire.

▶️ Autour de 1100, le donjon seigneurial est construit dans l’enclos, le fossé est, lui, toujours en place et, au-delà, l’habitat se développe sous la forme d’une couronne de maisons doublée par un deuxième fossé. C’est ce village fortifié, ce Castrum, qui sera pris par les Croisés de Simon de Montfort en 1210.

▶️ À partir du XIVème siècle, le tout premier fossé est comblé et couvert d’une deuxième couronne de maisons. Le village est toujours défendu par le deuxième fossé qui existe encore au début du XIXème siècle, appelé le « Tour de Cave » (de l’ancien occitan Cava = fossé).

▶️ Enfin, aux XIXème et XXème siècles, constructions et jardins s’implantent progressivement dans l’emprise du fossé et donnent naissance à une dernière couronne. Ces anneaux concentriques successifs autour de l’église font aujourd’hui de Bram le village circulaire le plus vaste et le mieux conservé d’Europe !


– SEMAINE 6 –

< 𝐉𝐄𝐀𝐍 𝐂𝐀𝐔, 𝐋’𝐄𝐍𝐅𝐀𝐍𝐓 𝐃𝐄 𝐁𝐑𝐀𝐌 >

▶️ Né le 8 juillet 1925 à Bram, d’un père ouvrier agricole, employé d’épicerie puis homme à tout faire dans une banque à Carcassonne, et d’une mère, femme de ménage, Jean Cau étudie au lycée de Carcassonne, poursuit ses études secondaires et obtient son baccalauréat. Il part ensuite à Paris pour préparer l’école normale supérieure puis passer une licence de philosophie.

▶️ Secrétaire de Jean-Paul Sartre de 1946 à 1957, il devient ensuite journaliste et grand reporter, d’abord à L’Express et au Nouvel Observateur, puis au Figaro et à Paris Match. Il est l’auteur d’une quarantaine d’ouvrages, romans, essais, pamphlets et pièces de théâtre ainsi que plusieurs scenarii de film. Il reçoit en 1961 le prix Goncourt pour son roman La Pitié de Dieu.

▶️ Sa maison natale, située dans le village circulaire de Bram, est identifiée par un panneau du parcours « Chemin du Patrimoine ». Il meurt à Paris en 1993 des suites d’une longue maladie …


– SEMAINE 7 –

< 𝐀𝐔 𝐅𝐈𝐋 𝐃𝐔 𝐂𝐀𝐍𝐀𝐋 𝐃𝐔 𝐌𝐈𝐃𝐈 >

▶️ Cours d’eau artificiel de 240 km de long, 10 à 20 mètres de large et 2 mètres de profondeur, reliant la Garonne (et donc l’Océan Atlantique) à la mer Méditerranée en passant par Bram, le Canal du Midi est construit avec les moyens techniques du XVIIème siècle, sous le règne de Louis XIV et conduit par Pierre Paul Riquet.

▶️ Sur son parcours, les obstacles naturels nécessitent la construction d’ouvrages d’arts, ponts, écluses et ports, ainsi que des points de captage permettant de stocker et d’acheminer l’eau de la Montagne Noire vers le Canal.

▶️ Sa construction révolutionne le transport fluvial. D’abord nommé « Canal Royal du Languedoc », les révolutionnaires le rebaptisent en 1789 « Canal du Midi ». Ce dernier est inscrit, depuis 1996, au Patrimoine Mondial de l’Unesco.

▶️ Une plaque sur le Port de Bram mentionne un contrôle intermédiaire des droits de navigation, car, à l’époque du fret, on embarquait à Bram des céréales cultivées dans la région, et, les péniches étaient contrôlées sur ce port obligatoire.

▶️ Aujourd’hui le fret a laissé la place aux plaisanciers, le port de Bram est une halte nautique, relié au bourg par une piste de randonnée.