une aire de covoiturage s’installe à Bram

une aire de covoiturage s'installe à Bram

Vous pouvez désormais grouper vos trajets au départ ou à destination de Bram grâce à la nouvelle aire de covoiturage aménagée l’été dernier par le Département de l’Aude, en lien avec la ville de Bram …

Située à l’entrée du parking du Complexe Sportif des Pyrénées, à proximité de la sortie d’autoroute et des points de fort trafic, cette zone de covoiturage sécurisée et repérable (grâce à son totem bleu) se compose d’une vingtaine de places (dont une réservée aux personnes à mobilité réduite) et est accessible 24h/24 et 7j/7.

En partageant votre trajet, vous agissez pour le bien de la planète mais aussi pour notre santé à tous, vous faites du bien à votre porte-monnaie, vous créez de l’échange et de la solidarité et vous diminuez les risques routiers. Voici donc quelques uns des avantages présentés par ce nouveau mode de déplacement :

  • Plus d’économies : Partager les frais d’essence et de péage que l’on paye normalement à plusieurs, permet de faire des économies importantes ! Les frais sont partagés entre le conducteur et les passagers, ils sont donc réduits par 2, 3 voire 4. Au total, sur une année, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) estime à 2 000 € l’économie réalisée par un salarié automobiliste qui habite à 30 km de son lieu de travail et qui covoiture quotidiennement en alternance avec un voisin ou un collègue. L’équivalent d’un 13e mois en somme !
  • Moins de pollution : Partager un trajet permet de diminuer le nombre de voitures sur les routes (entre 5 et 10%, toujours selon l’Ademe), donc de réduire la pollution causée par les déplacements. C’est bon pour notre santé, c’est bon pour l’environnement.
  • Plus d’échanges : Partager un trajet permet de rencontrer de nouvelles personnes, de discuter pendant les trajets, c’est plus convivial.
  • Plus de solidarité : Le covoiturage permet à des passagers sans véhicule de pouvoir se rendre à leur travail, à un stage ou à des entretiens professionnels. Pour certains, c’est une aide indispensable pour favoriser le retour à l’emploi. 50 % des personnes en insertion ont déjà refusé un emploi ou une formation pour des raisons de mobilité.
  • Moins de risques : Conduire seul multiplie les risques d’accident en cas de fatigue. A plusieurs, c’est plus facile d’éviter l’endormissement. De plus, les covoitureurs qui alternent de véhicule et de chauffeur régulièrement, réduisent aussi leur fatigue.

Alors, en route … Et n’hésitez pas à utiliser les plateformes de covoiturage telles que BlaBlaCar, IDVroom ou RoulezMalin pour trouver ou proposer un trajet !