un exercice d’urgence pour les élus et services

un exercice d'urgence pour les élus et services

Les élus et services de la ville de Bram étaient réunis ce mardi 9 avril pour un exercice de “mise en situation” suite à la mise-à-jour du Plan Communal de Sauvegarde.

Adopté en 2013 et récemment actualisé, ce document destiné à planifier les actions des différents acteurs communaux en cas d’évènements majeurs, donne les clefs pour préserver la sécurité des bramais et protéger au mieux leurs biens et leur environnement lorsque survient une situation de crise.

Il identifie, sur le territoire de la commune, 3 risques majeurs et en détaille la gestion : le risque inondation (pouvant être causé par les crues du Fresquel, de la Preuile, et par le ruissellement pluvial), le risque d’accident industriel (lié à la présence d’Arterris et Gamm Vert, 2 sites de stockage sensibles malgré qu’ils ne fassent plus l’objet d’un classement Seveso) et le risque de transport de matière dangereuse (via les voies de communication qui bordent ou traversent Bram : la RD6113, l’autoroute A61 et la voie ferrée reliant Bordeaux à Marseille).

Afin d’être préparées au mieux à ce genre de scénario, les équipes municipales ont donc pris part à un exercice de simulation proche de la réalité, mettant en scène une situation de fortes pluies engendrant d’importantes inondations en plusieurs points de la ville. Répartis au sein de différentes cellules (Commandement, Reconnaissance, Logistique, Hébergement et Transmission), les participants ont ainsi pu tester l’organisation mise en place par le Plan Communal de Sauvegarde tout en vérifiant et en maintenant le caractère opérationnel.

Au final cet exercice a donc permis de former les intervenants, de développer leur coordination et leur réactivité et de dégager des pistes d’amélioration pour l’organisation communale de la gestion de crise.